Une étude démontre que 10 ans de thérapie hormonale réduit les risques de récidive du cancer du sein

Les résultats d’un important essai clinique en cancer du sein viennent d’être  présentés au congrès annuel de  l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago et publiés simultanément dans le New England Journal of Medicine. Les chercheurs ont réussi à démontrer que les femmes ménopausées avec un cancer du sein hormonodépendant et ayant reçu 5 ans d’un inhibiteur de l’aromatase profitent du fait de prolonger l’utilisation de l’inhibiteur aromatase (AI) avec l’utilisation de letrozole (Femara) pour 5 années supplémentaires. Un inhibiteur aromatase est un médicament qui bloque la production d’œstrogène, hormone qui dans les cas de cancer du sein, favorise la croissance de ce type de tumeur.

Pour lire la suite, cliquez ICI

Source : CHU de Québec