Sommes-nous en train de rattraper de vitesse le cancer ?

La recherche pour favoriser le dépistage précoce des cancers est aussi importante, voir plus que la recherche pour les vaincre. En identifiant très tôt un cancer, il devient possible de bloquer l’invasion tumorale et ainsi d’avancer vers l’espoir de sauver les patients. L’équipe de Patrizia Paterlini-Bréchot ont trouvé comment l’identifier précocement, ce qui permet de la bloquer et de sauver le patient. L’équipe de cette chercheuse propose de filtrer le sang pour y trouver des cellules ayant migré depuis une tumeur qui pourraient aller créer des métastases.

Patrizia Paterlini-Bréchot est oncologue, hématologue et biologiste moléculaire, professeur à l’Université Paris Descartes. Ses recherches fondamentales ont permis de comprendre comment se développent les cancers du foie liés aux hépatites virales. Elle s’est ensuite focalisée sur la recherche appliquée dans le domaine des cellules rares circulantes. Ses recherches ont conduit à la découverte de la technique ISET (Isolation by SizE of Tumor/Trophoblastic cells) pour l’isolement et la caractérisation moléculaire des cellules trophoblastiques circulantes et des cellules cancéreuses circulantes permettant le diagnostic prénatal des maladies génétiques et le diagnostic précoce des cancers invasifs sur simple prise de sang.

Source : TEDx Talks