L’aide médicale à mourir : récit d’une fin de vie en plein vol

L’artiste visuelle Martine Birobent a été la troisième personne en Estrie à bénéficier de la nouvelle loi sur l’aide médicale à mourir. Atteinte d’un cancer incurable, elle a choisi de mourir le 30 mars dernier pour pouvoir être entourée de ses proches et éviter l’agonie. Pour elle, il était impossible de vivre sans créer. Jean-Robert Bisaillon, son conjoint depuis 35 ans, raconte le choix et les derniers moments de Martine à Catherine Perrin à l’émission Médium-large à l’antenne de ICI Radio-Canada première, pourquoi l’aide médicale à mourir n’est pas pour tout le monde.

Pour écouter l’audio fil, cliquez ICI

Source : ICI Radio-Canada première