L’aide à mourir crée de l’inconfort

Un article du Devoir présente les résultats d’une première recherche qualitative réalisée auprès d’un groupe de médecins impliqués en soins palliatifs et qui partagent leur expérience face aux demandes de patients d’avoir recours à l’aide médicale à mourir. Cette étude a été menée entre janvier et août 2016 au sein de deux unités de soins palliatifs de la région de Montréal. Les résultats ne sont pas encore publiés officiellement mais cette étude «  démontre que bien des zones grises subsistent dans la manière de traiter les demandes d’aide à mourir. »

Pour lire l’article, cliquez ICI

Source : Le Devoir