La famille face à la maladie en phase terminale

Alessandro Gusman, Chercheur Postdoctoral à l’Université de Turin, nous emmène au Piémont, en Italie, dans une « maison de soins palliatifs », où se rencontrent et parfois se heurtent les perspectives des personnes malades et celles des proches qui les accompagnent. Il évoque le délicat et douloureux passage des soins actifs aux soins palliatifs et la volonté (partagée ou pas) de taire les suites à venir. Ce passage est marqué par une entrée en service de soins palliatifs, entrée qualifiée par Gusman de fracture pour le malade et ses proches, porteuse aussi de changement de rôles au sein de la famille (on ne se « bat » plus), d’impuissance pour certains, d’abandon pour d’autres. Gusman rappelle la souffrance des proches qui sont à la fois des accompagnants du malade et des accompagnés des soins palliatifs.

Pour lire La famille face à la maladie en phase terminale

Référence : Alessandro Gusman, « La famille face à la maladie en phase terminale. Ethnographie dans une maison de soins palliatifs au Piémont (Italie) », Anthropologie & Santé [En ligne], 12 | 2016, mis en ligne le 28 avril 2016.

Source : Anthropologie & Santé