Je refuse de laisser la flamme de l’espoir s’éteindre

La vie nous réserve parfois des épreuves qui nous laissent sans mot. En novembre dernier, la famille d’Ulric Boucher a dû affronter la maladie de front. Le diagnostic d’un glioblastome de grade 4 chez le petit garçon de 10 ans est tombé, deux jours seulement après l’apparition des premiers signes de la maladie.

Toute la vie de la famille s’est écroulée depuis ce jour. Ulric a dû quitter l’école et subir des traitements sept jours par semaine durant six semaines. Son grand frère Liam, qui était un premier de classe, a vu ses notes chuter et Annie a dû accepter que son entreprise perde de la vitesse.

Pour lire l’histoire d’Ulric et sa famille, cliquez ICI

À lire sur le même sujet :

Quand la maladie laisse place à l’aventure

Les entrepreneurs ayant un enfant malade manquent de soutien

Source : Le Courrier du Sud