Dépistage du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes (excluant les cancers de la peau) et la troisième cause de décès par cancer chez les hommes au Canada. Compte tenu des traitements actuels, le risque à vie de décès par cancer de la prostate est de 3,6%.

Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP) continue de surveiller de près les développements scientifiques en matière de dépistage du cancer de la prostate et fera rapport aux Canadiens d’ici cinq ans avec une mise à jour des lignes directrices sur le dépistage du cancer de la prostate 2014. Les lignes directrices s’appliquent à tout homme n’ayant pas préalablement reçu un diagnostic du cancer de la prostate. Cela inclut les hommes présentant des symptômes du bas appareil urinaire (nycturie, urgence, fréquence, débit urinaire faible) ou avec l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).

Pour lire le résumé, cliquez ICI

Pour consulter la publication en anglais, cliquez ICI

Source : Le Groupe d’étude canadien sur les soins de santé préventifs (GECSSP)