Cancer du poumon : augmenter l’espérance de vie grâce à des soins de qualité

Le cancer du poumon est un cancer fréquent, généralement lié au tabagisme. Son pronostic est sombre, en particulier quand il est découvert à un stade avancé. En Belgique, il est la première cause de décès par cancer chez l’homme et la seconde chez la femme. En agissant sur la qualité de sa prise en charge, on peut améliorer notablement son pronostic.

Dans le cadre d’un programme d’amélioration globale des soins cancérologiques, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) publie une série de 23 indicateurs de qualité pour le diagnostic et le traitement de ce cancer. Même si la qualité des soins est globalement bonne dans les hôpitaux belges, le KCE constate une nouvelle fois que la mortalité après une opération chirurgicale pour cancer du poumon est plus élevée dans les hôpitaux où l’on effectue moins de 10 interventions sur le poumon par an, ce qui est le cas de la moitié des hôpitaux belges.

Pour consulter la synthèse Indicateurs de qualité pour la prise en charge du cancer du poumon.

Source : KCE – Centre fédéral d’expertise  des soins de santé