Cancer de la prostate: dépister ou pas ?

Le Dr Alain Vadeboncoeur revient sur les plus récentes recommandations américaines, qui réhabilitent partiellement le dépistage chez les hommes de 55 à 69 ans.  « La question la plus importante: est-ce que le dépistage réduit ou non la mortalité? Oui et non. Tout dépend de «quelle» mortalité on parle, parce que la mortalité totale n’est pas diminuée par le dépistage. Ce qui veut dire que, dépistage ou pas, l’âge du décès ne changera pas. »

Pour lire l’article, cliquez sur l’image ci-dessous,

Cancer de la prostate: dépister ou pas ?