Aide médicale à mourir : Pas qu’une question de fin de vie

Benoît Pelletier, Professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa et ex-membre du comité fédéral externe sur l’aide médicale à mourir examine le projet de loi C-14 dans un article dans Le Devoir du 8 juin dernier. « Le projet de loi fédéral permet aux infirmières praticiennes d’évaluer les demandes d’aide médicale à mourir et de fournir celle-ci aux patients, et ce, au même titre que les médecins. Cette aide peut donc être procurée aux patients par les infirmières praticiennes, sans même qu’aucun médecin n’ait à y participer. Or, dans Carter, la Cour suprême n’a parlé que des médecins. Cela ne rend pas pour autant inconstitutionnelle l’extension de cette aide aux infirmières praticiennes, puisque cet arrêt est un plancher et non un plafond ».

Pour consulter l’article, cliquez ICI

Source : Le Devoir